logo snmhf

COMMUNIQUE DE PRESSE - 12 JUILLET 2017

Nouvelles obligations vaccinales : le point de vue du SNMHF

Alors que la Ministre de la Santé annonce une loi rendant obligatoire la vaccination contre 11 maladies pour tous les nourrissons français âgés de moins de deux ans, le Syndicat national des médecins homéopathes français (SNMHF) tient à exprimer sa position :
-    Le SNMHF ne se situe pas dans une attitude d’opposition à la vaccination.
-    Le SNMHF souhaite rappeler qu’une autre option était possible : la liberté de choix de la vaccination, comme dans la majorité des pays européens, qui aurait permis aux médecins de faire de la pédagogie auprès de leurs patients et de s’adapter à chaque situation sans créer d’opposition de principe. Ce choix aurait eu la préférence de notre syndicat.

Madame la Ministre préconise une évaluation annuelle de l’efficacité des vaccins. Nous demandons que cette évaluation comporte également celle des effets indésirables qui seront recueillis et déclarés par les médecins dans le cadre de la pharmacovigilance.

Le SNMHF s’inquiète également de la responsabilité des praticiens dans le cadre de la survenue d’effets indésirables graves après vaccination obligatoire. Le rapport de la Commission présidée par le Pr Alain Fisher préconisait d’ailleurs la création d’un office national d’indemnisation. Cette proposition est-elle retenue et quelle en sera la source de financement ?

Contacts presse :

Dr Charles BENTZ, président du SNMHF, Charles BENTZ, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., tél. 06 07 64 64 01

Relations presse p/o SNMHF : Jean REMY, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., tél. 06 75 91 38 15

A propos du SNMHF

Le Syndicat national des médecins homéopathes français rassemble les médecins libéraux qui considèrent que l’homéopathie apporte une réponse thérapeutique à la plupart des pathologies, en alternative ou en complémentarité des autres techniques médicales, auxquelles elle ne s’oppose pas. Il a pour objet la défense des intérêts matériels et moraux de ses membres, tant sur le plan individuel que sur le plan collectif. Il milite pour une médecine libérale humaniste et considère que les médecins homéopathes ont toute leur place dans le système de santé dont nos concitoyens ont besoin.

www.snmhf.net

 

ImprimerE-mail

COMMUNIQUE DE PRESSE - 29 FEVRIER 2016

Le SNMHF, Syndicat national des médecins homéopathes français, réagit avec force à la suite de l'émission "Complément d'enquête", diffusée le 25 février 2016 sur France 2, mettant en cause un praticien se disant homéopathe              

 "Complément d'enquête" (France 2, 25 février) : le faux certificat de vaccination, un  acte répréhensible


Communiqué de presse - 29 février 2016

On y voit ce médecin, filmé en caméra cachée, établir un faux certificat de vaccination : cet acte est réprimé par le code de déontologie médicale et par la loi qui s'appliquent à tout médecin, quelle que soit son expertise, la vaccination étant, en France, une obligation légale.

Les explications données, en commentaire de la prescription d’un “vaccin homéopathique”, ne correspondent à aucune pratique validée.

Contacts presse :

Dr Charles BENTZ, président du SNMHF : 06 07 64 64 01

Jean REMY, Intelligible : 06 75 91 38 15, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

A propos du SNMHF

Le Syndicat national des médecins homéopathes français rassemble les médecins libéraux qui considèrent que l’homéopathie apporte une réponse thérapeutique à la plupart des pathologies, en alternative ou en complémentarité des autres techniques médicales, auxquelles elle ne s’oppose pas. Il a pour objet la défense des intérêts matériels et moraux de ses membres, tant sur le plan individuel que sur le plan collectif. Il milite pour une médecine libérale humaniste et considère que les médecins homéopathes ont toute leur place dans le système de santé dont nos concitoyens ont besoin.

www.snmhf.net

ImprimerE-mail

COMMUNIQUE DE PRESSE - 23 juin 2015

                                         

AFFAIRE CPAM HERAULT / MEDECINS HOMEOPATHES
VIGILANCE - REACTIVITE - EFFICACITE

Communiqué de presse - 23 juin 2015

Alerté par de nombreux médecins homéopathes du département de l’Hérault, le SNMHF manifeste sa stupéfaction devant les affirmations de la caisse primaire d’assurance maladie du 34 : les actes d’homéopathie, les prescriptions afférentes, ainsi que les actes d’acupuncture, seraient non remboursables en les qualifiant de « soins liés à la médecine naturelle » (sic !) et pratiqués par des « médecins exécutants» (resic !).

Cette initiative locale est parfaitement intolérable car elle est en totale contradiction avec la législation et les textes conventionnels en vigueur. Elle nie la reconnaissance accordée aux médecins homéopathes par le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) pour qui, nous vous le rappelons, la pratique de l’homéopathie est exclusivement médicale (rapport Lebatard Sartre).

Notre syndicat, représenté par sa vice-présidente, le Dr Dominique Jeulin Flamme, destinataire elle-même du courrier de l’Assurance Maladie locale, a été reçu ce jour par le Directeur de la CPAM de l’Hérault pour lui faire part de notre incompréhension.

A l’issue de cet entretien, le SNMHF a obtenu qu’une lettre rectificative soit adressée rapidement à l’ensemble des destinataires du courrier. Elle précisera le remboursement inchangé des consultations des médecins homéopathes et de leurs prescriptions. La caisse primaire d’assurance maladie reconnait son erreur. A signaler que les actes d’acupuncture eux aussi visés sont bien sûr toujours remboursés.

Notre vigilance et notre réactivité sont constantes pour la défense de notre expertise de médecin homéopathe.

ImprimerE-mail

SNMHF Syndicat National des Médecins Homéopathes Français
79, rue de Tocqueville 75017 PARIS - Tél.: 01 44 29 01 31 - Fax : 01 40 54 00 66