logo snmhf

Newsletter - Septembre 2013

 

   

N°10 Septembre 2013
PHOTO_DJFMEDICAMENTS : LE NOUVEAU DEFI

La nouvelle  procédure  d’enregistrement  individuel - et non plus global - des souches homéopathiques  suscite beaucoup d’interrogations légitimes  et  d’inquiétudes  exploitées  inutilement  et dangereusement par certains.
Le  véritable   enjeu   de  cette   affaire   n’est   pas  la  disparition  d’un nombre   important   de   souches   du   fait   de   cette   réglementation. Certaines  seront  abrogées  –  c’est-à-dire  retirées  du  marché  – par l’Agence de sécurité du médicament (ANSM) mais elles sont peu nombreuses à ce jour et représenteront  une faible part de nos prescriptions.

Le  cœur  du  sujet  est  la  stratégie  de  recentrage   des  laboratoires pharmaceutiques homéopathiques   sur   les  médicaments   ayant obtenu leur reconnaissance réglementaire    et  le développement à encourager des  préparatoires  des officines pour toutes les préparations magistrales que ne pourront plus fabriquer les dits laboratoires .

A   moyen   et   long   terme,   c’est   une   véritable   mutation   du   circuit   médico-économique  du médicament  homéopathique  qui se met en place.

Les   contraintes    économiques    et   réglementaires    obligent   les   laboratoires   à   produire  les préparatoires  selon  un process  industriel, (voir dossier ci-dessous) ce qui est contradictoire  avec le concept de préparation qui est, par nature, une production artisanale.
La réalisation  de ces prescriptions  spécifiques  – qui constitue  une plus-value  médicale  pour nos patients   –   est   appelée   à   être   transférée   vers   les   pharmacies   d’officine.   Mais,  avec 40 pharmacies   agréées   en  préparation   homéopathique,   le  réseau   des  préparateurs   n’est pas suffisant pour couvrir la demande sur l’ensemble  du territoire.
Le défi qui nous est lancé  est de savoir comment  créer un partenariat  avec les pharmaciens  et les industriels pour mettre en place un nouveau modèle économique  pour les préparations.

Cela mérite mieux que des pétitions et des gesticulations  politico-médiatiques.
 
Dr Dominique Jeulin-Flamme 
Présidente du SNMHF
(Lire la suite)

ImprimerE-mail

SNMHF Syndicat National des Médecins Homéopathes Français
79, rue de Tocqueville 75017 PARIS - Tél.: 01 44 29 01 31 - Fax : 01 40 54 00 66