logo snmhf

LETTRE SYNDICALE N°92 MAI 2006

11 mai 200622 - 29 mai 2006, ELECTIONS aux URML : Un enjeu FONDAMENTAL pour notre avenir.

Les Unions régionales des médecins libéraux gèrent notre profession. Elles sont les interlocuteurs institutionnels des tutelles et des pouvoirs publics régionaux, Unions régionales des caisses d’assurance-maladie (URCAM) et agences régionales d’hospitalisation (ARH). Les URML vont recevoir le recueil de toutes les données médico-économiques des médecins libéraux. Elles mettent en œuvre l’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) et les études sur les pratiques médicales.

Les élections aux Unions régionales des médecins libéraux sont une formidable occasion pour les médecins homéopathes de faire entendre leur voix.

La participation au vote est donc essentielle. C’est le premier enjeu.

De nombreux médecins homéopathes sont présents sur des listes syndicales en particulier sur les listes du Syndicat des Médecins Libéraux (SML) où ils sont souvent en position éligible et pour certains en tête de liste. Cette situation n’est pas le fruit du hasard. Le SML est le syndicat national qui a le plus soutenu les médecins homéopathes ces dernières années. C’est à son initiative que le secteur 2 a été maintenu, que les MEP et donc les médecins homéopathes sont explicitement mentionnés dans la Convention médicale, qu’ils peuvent être médecin traitant et/ou médecin correspondant et que le cumul d’une consultation et d’un acte non remboursable est possible.

Plus les médecins homéopathes seront présents là où se prennent les décisions, plus la prise en compte de l’homéopathie sera assurée.

Désormais les résultats des élections aux Unions régionales des médecins libéraux déterminent la représentativité nationale des syndicats sur laquelle s’appuieront les futures négociations avec l’Etat et tous les organismes d’assurance-maladie.

Faire le bon choix est le deuxieme enjeu.

Le Syndicat National des Médecins Homéopathes Français est porteur d’une ambition pour la médecine homéopathique : notre pratique doit être reconnue et évaluée. Notre présence dans les URML est pour cela fondamentale.

Le SNMHF, par la mise en place de la Société Savante d’Homéopathie (SSH), par le développement des relations avec les tutelles, par le partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS) et par ses relais médiatiques est le moteur de la reconnaissance des médecins homéopathes au sein de notre système de santé.

Sans le SNMHF, la profession de médecin homéopathe serait rapidement marginalisée. Pour autant, le combat n’est pas terminé et il faut se donner les moyens de poursuivre notre route. Plus nous aurons d’élus, plus nos positions seront renforcées et notre identité respectée.

VOTEZ ET FAITES VOTER pour faire entendre la voix des medecins homeopathes : PORTEZ VOTRE CHOIX SUR LES LISTES OÙ LES MEDECINS HOMEOPATHES sont en position eligible.

Dr Dominique Jeulin-Flamme Présidente du SNMHF

ImprimerE-mail

SNMHF Syndicat National des Médecins Homéopathes Français
79, rue de Tocqueville 75017 PARIS - Tél.: 01 44 29 01 31 - Fax : 01 40 54 00 66