logo snmhf

Résolution Française pour l’Homéopathie en Europe

Résolution Française pour l’Homéopathie en Europe


Syndicat National des Médecins Homéopathes Français 79, rue de Tocqueville 75017 PARIS

Syndicat National de la Pharmacie Homéopatique 20, rue de la Libération 69110 STE-FOY-LES-LYON

I - L’Homéopathie est une branche de la thérapeutique médicale. Les médicaments homéopathiques à usage humain, comme tous les autres médicaments, ne peuvent être prescrits que par des médecins qui sont seuls habilités à poser le diagnostic de la pathologie du patient et à proposer une stratégie thérapeutique adaptée. Dans leur domaine de compétence, les chirurgiens-dentistes et les sages- femmes sont également autorisés à prescrire des médicaments à usage homéopathique, selon leur propre déontologie.


II - L’enseignement de la thérapeutique homéopathique s’adresse aux docteurs en médecine ou aux étudiants en médecine en fin d’études et est délivré par des médecins expérimentés en homéopathie. Cet enseignement est à vocation universitaire.


III - La Formation en thérapeutique homéopathique des autres prescripteurs autorisés, chirurgiens-dentistes et sages-femmes, est assurée par un enseignement spécifique à ces deux professions délivré par des médecins et des praticiens de ces deux professions expérimentés en Homéopathie.


IV - Les pharmaciens ont à leur disposition plusieurs possibilités de formation en Homéopathie spécifiques à leur profession et ont, selon leur code de déontologie, un droit de prescription limité au conseil pharmaceutique.


V - Les docteurs vétérinaires peuvent prescrire des médicaments à usage homéopathique vétérinaire, dans le respect des dispositions de leur code de déontologie. Les docteurs vétérinaires peuvent recevoir un enseignement spécifique de la thérapeutique homéopathique dans le cadre de leurs écoles et de leurs organisations professionnelles.


VI - La Formation continue est la pièce maîtresse du maintien et de l’amélioration des compétences professionnelles des médecins, pour ce qui concerne la Formation Médicale Continue en thérapeutique homéopathique, elle est essentiellement réalisée au sein d’associations professionnelles.


VII - La formation continue en Homéopathie des chirurgiens-dentistes et des sages-femmes suit les règles de la formation continue spécifique à ces professions.


VIII- La liste des médicaments homéopathiques utilisés actuellement en France, doit être intégralement maintenue, tant dans la variété des souches que dans la diversité des dilutions, des teintures mères, aux hautes dilutions hahnemanniennes ou korsakoviennes. La recherche peut conduire à la découverte de nouvelles souches qui doivent pouvoir être intégrées à la pharmacopée française dès lors qu’elles répondent aux exigences de la pharmacovigilance et qu’elles apportent la preuve de leur utilité dans l’arsenal thérapeutique.


IX - La reconnaissance mutuelle des autorisations de mise sur le marché et des enregistrements des médicaments à usage homéopathique dans les différents pays membres de l’Union Européenne est indispensable pour en assurer la libre circulation.

Pour le SNMHF, le Président Docteur François GASSIN.

Pour le SNPH, le Président Jacky ABECASSIS, Docteur en Pharmacie.

ImprimerE-mail

SNMHF Syndicat National des Médecins Homéopathes Français
79, rue de Tocqueville 75017 PARIS - Tél.: 01 44 29 01 31 - Fax : 01 40 54 00 66