logo snmhf

COMMUNIQUE DE PRESSE - 29 AVRIL 2019

Du particularisme de l’évaluation du médicament homéopathique

Dans l’édition de Paris Match du 25 avril 2019, Madame la ministre de la Solidarité et de la Santé, Agnès Buzyn est interviewée sur les « fake news médicales ». A la question « Et que penser de l’homéopathie », la ministre répond par une violente charge contre cette thérapeutique*.

Le SNMHF (Syndicat national des médecins homéopathes français)se déclare surpris par ces propos, qui surviennent au moment où la ministre a elle-même chargée la Haute Autorité de Santé d’une évaluation de cette thérapeutique. Le SNMHF relève notamment que sa réponse reprend sans nuance les arguments caricaturaux des organisations qui ont orchestré la lutte contre l’homéopathie, au mépris des pratiques médicales comme des attentes des Français en termes de diversité de l’offre de soins.

Le SNMHF rappelle qu’il a sollicité un rendez-vous avec la ministre, dès le début de cette crise, mais qu’elle n’a à ce jour pas accepté de recevoir ses dirigeants. Cette prise de position dans un média de grande diffusion conduit le SNMHF à renouveler cette demande et à espérer être cette fois entendu afin d’avoir avec la ministre un réel dialogue sur la place de l’homéopathie dans la pratique médicale aujourd’hui.

 

Voir le communiqué

 

 

ImprimerE-mail

SNMHF Syndicat National des Médecins Homéopathes Français
79, rue de Tocqueville 75017 PARIS - Tél.: 01 44 29 01 31 - Fax : 01 40 54 00 66